Les trois Corées

Patrick Maurus

parution : mars 2018

16 x 24

192 pages

24 €

ISBN 978-2-37701-012-7

LE LIVRE

Son histoire complexe a dispersé le peuple coréen en trois entités géographiquement contiguës, sans compter les diasporas. Le motif de la réunification a occulté cette réalité, car il n’est jamais question de la totalité des Coréens. La division des deux Corée occupant la péninsule, qui date de 1945 et qui s’est figée en 1953 à la suite d’une terrible guerre civile, n’a cessé d’éloigner Corée du Nord et Corée du Sud, au point d’en faire non des demi-Corée mais
des pays à part entière. Le Nord est toujours réduit à la question nucléaire et le Sud résumé à son « miracle ».

Quant à la Corée chinoise, si elle ne constitue pas un Etat, elle s’est développée dans un district autonome de la République populaire de Chine et dispersée sur l’ensemble de la Mandchourie. Comme les deux autres, elle présente désormais des caractéristiques distinctives. Ce qui nous fait parler de Corées et non de Corée.

L’AUTEUR

Patrick Maurus est agrégé de lettres, professeur de langue et de littérature coréenne à l’INALCO. Il est notamment l’auteur de La Mutation de la poésie coréenne moderne ou les
Onomatopées fondatrices (L’Harmattan, 2000), Le jour où les Coréens sont devenus blonds (L’Harmattan, 2007), La Corée dans ses fables (Actes Sud, 2010).

Les medias en parlent:

La silencieuse troisième Corée : Le spécialiste du « Pays du Matin calme » Patrick Maurus ébranle avec cet essai les clichés ressassés sur ces deux Etats et éclaire le rôle charnière qu’aura à jouer dans toute évolution de la péninsule la Corée « chinoise » de la région autonome de Yanbiane. Article de Philippe Pons, correspondant du Monde à Tokyo.

" La chaîne franco-allemande consacre une soirée spéciale à ce pays mal connu, avec trois documentaires. Le troisième volet, Pyongyang s’amuse, réalisé avec le concours de Patrick Maurus, ancien directeur du département Corée à l’Institut des langues et civilisations orientales et fin connaisseur du pays, est exceptionnel par son ­approche : montrer qu’il existe aussi,dans ce régime totalitaire, des gens qui vivent, se taillent de petits espaces de liberté, esquivent les contraintes, s’amusent, rient et sont curieux du monde extérieur."

 Sculpture de l’armée coréenne du Nord pendant la Guerre de Corée (1950-1953). ALEGRIA PRODUCTIONS

Vous aimerez aussi :

9782377010165.MAIN.jpg
les enfers vivants
9782377010301.MAIN.jpg
Imaginer l'indigène

36, rue de la Convention

Paris, 75015

  • White Twitter Icon
  • White Facebook Icon
Adressez-nous un message