350 pages

26..00 euros

978-2377010240

août 2018

Histoire des religions
Philippe Desmette & Philippe Martin
Franc maçonnerie
Le miracle de guerre dans la chrétienté occidentale

Le livre :



Dans un monde bouleversé, où il a perdu tous ses repères traditionnels, un individu peut se sentir « dans la main de Dieu », comme l’affirmeront, parmi d’autres, bien des protagonistes de la guerre de Trente ans. Mais le miracle peut aussi être collectif lorsqu’une statue « sauve »une cité de l’invasion, que le Ciel épargne une localité face à la cruauté d’un envahisseur.
Mais pourquoi le miracle a-t-il lieu ? Qu’en reste-t-il dans la longue durée ? Comment la perception de ces miracles évolue-t-elle face à la montée de l’esprit philosophique et de la rationalité ?


Voilà quelques-unes des nombreuses questions auxquelles cet ouvrage tente de répondre. Les auteurs y examinent les interventions du surnaturel dans le cadre de guerres, c’est-à-dire l’opposition entre la réalité à laquelle sont confrontés les hommes et des forces qui les dépassent. Des forces susceptibles d’influencer, de modifier le cours des choses en faveur
d’une des parties.

L'auteur.e

Philippe Martin,  professeur d'histoire moderne à l'université Lyon 2 Lumière, est le  directeur de l’Institut supérieur d’études des religions et de la  laïcité (ISERL) et du GIS Religions-textes-pratiques-pouvoirs du CNRS.  Ses recherches portent sur l'histoire des dévotions. Il a
notamment publié Une religion des livres. (1640-1850) (Cerf, 2003) et Le Théâtre divin. Une
histoire de la messe du XVIe au XXe siècle
(CNRS éd., 2009).
Philippe Desmette est docteur en philosophie et lettres, professeur à l’Université Saint-Louis de Bruxelles.

Ses principaux axes de  recherche sont l’Histoire religieuse à l’époque moderne, dans le monde  catholique, spécialement dans les anciens Pays-Bas, l’historiographie  médiévale et moderne en tant qu’apport méthodologique aux connaissances  et aux pratiques
actuelles, et un projet de nomenclature des sources historiques de l’époque moderne.


Jacques Bidou