Rituel et société à Madagascar

Philippe Beaujard

parution : août 2020

16 x 24

580 pages

26 €

ISBN 978-2-37701-066-0

LE LIVRE

Dans le Nord de Madagascar se développent à partir du Xe siècle des ports cosmopolites accueillant des migrants de diverses régions de l’océan Indien. Au XVe siècle, des musulmans venus du Nord-Est s’installent à l’embouchure du
fleuve Matatàña, dans le Sud-Est de l’île. Au début du XVIe siècle, ils se constituent en aristocratie dans un royaume dit

« antemoro ».
À partir du religieux s’y élabore une société à castes unique dans l’espace malgache. Premier État fondé dans la Grande Ile, le royaume antemoro repose sur une hiérarchie de deux ensembles de pseudo-castes opposés dans le registre du pur et de l’impur : d’un côté, les nobles islamisés détenteurs du pouvoir, de l’autre les roturiers autochtones et les serviteurs. Cette société se caractérise par la séparation des pouvoirs politique et religieux, et par l’existence d’un groupe de parias, totalement rejetés. La prééminence de la noblesse repose sur l’utilisation d’une écriture en caractères arabes et la
possession de manuscrits à contenu magico-religieux. L’étude comparative des cérémonies révèle l’unité des grands rituels suggérée par A. Hocart et M. Bloch. Ces rituels forment un système, inscrit dans une pensée analogique (Ph. Descola).

Leur mécanisme général est celui d’un transfert de puissance efficace du monde divin vers celui des vivants par des dispositifs qui permettent de dépasser le dépérissement des forces de vie et de triompher de la mort. L’auteur montre l’universalité des dispositifs rituels en même temps que leurs particularités culturelles, et développe une réflexion générale
sur la royauté sacrée. Par une « archéologie » du rituel, P. Beaujard s’attache à saisir les influences qui sont à
l’oeuvre dans la construction de l’édifice politico-religieux antemoro. Venues d’Asie du Sud-Est, du monde musulman et d’Afrique de l’Est, elles témoignent de la place singulière de Madagascar à la confluence de divers réseaux d’échanges de l’océan Indien, à différentes époques. Après Princes et paysans (1983) et Mythe et société à Madagascar (1991), ce livre
est le dernier d’une trilogie qui vise à éclairer les rapports entre mythes, rituels et organisation politique.

L'AUTEUR

Philippe Beaujard est historien, directeur de recherche émérite, CNRS, spécialiste de l’histoire de Madagascar et de l’océan Indien. Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont, parmi les plus récents, Les Mondes de l’océan Indien (2 vol., Armand Colin, 2012) et Histoire et voyages des plantes
cultivées à Madagascar avant le XVIe siècle
(Karthala, 2017).

Vous aimerez aussi :

9782377010226.jpeg
Femmes d'influence
Lettres de Tananarive

3, quai de la Tournelle 

75005 Paris

  • White Twitter Icon
  • White Facebook Icon
Adressez-nous un message