Plusieurs vies en une seule

Autobiographie

Maurice Bernard

parution : janvier 2020

16 x 24

402 pages

20 €

ISBN 978-2-37701-060-8

LE LIVRE


Un jour que je déplorais devant mon fils Jean-Philippe ma vie d’octogénaire, je lui dis : « Jusqu’à l’an dernier, je me faisais
plaisir en achevant d’écrire un gros travail, Les Élites françaises. Et maintenant, j’en suis à ranger ma bibliothèque et
à entrer sur un tableau Excel titres, noms d’auteur, éditeurs, etc. Je m’ennuie à mourir ! – Tu devrais écrire tes mémoires pour tes petits-enfants. Le monde que tu as connu quand tu étais jeune, tes parents, tes grands-parents, la guerre et même l’avant-guerre. – Je les vois déjà me dire : “Ça me gonfle, quel intérêt, tous ces gens morts depuis longtemps ?” »

Mais Jean-Philippe insista, et je me décidai à prendre la plume.


Vais-je, pour autant, tenter de faire oeuvre d’historien ? Non ; ni moi, ni mes parents, ni mes grands-parents n’avons la moindre prétention à entrer dans l’Histoire, fut-ce par une petite porte. Et les seuls éléments concrets dont je dispose, c’est dans ma mémoire que je peux les trouver – hormis concernant ma vie professionnelle qu’emporté par mon élan, j’ai commencé à raconter, et pour laquelle je disposais de sources abondantes.


Ces souvenirs anciens, je les ai souvent revisités, ce qui les a consolidés, mais peut-être aussi altérés, bien que le plaisir du
souvenir vienne justement de leur fraîcheur. Proust n’est pas le seul à avoir eu ses madeleines et ses aubépines en fleur…
Ces souvenirs, comment les trier ? Aucun système de classement ne me semble satisfaisant. Alors que faire ?
Simplement laisser courir la plume en espérant que, dans ce désordre, certains lecteurs, dont mes petits-enfants, peut-être,
trouveront une petite lucarne éclairant ce passé déjà lointain, qui nous fait ce que nous sommes, qui fait ce que vous êtes !

Photo en attente

L’AUTEUR

Maurice Bernard est polytechnicien, ingénieur général des télécommunications.
Enseignant-chercheur, il a été directeur du Centre national d’études des télécommunications de 1978 à 1981, directeur de l’Enseignement de la Recherche de l’École polytechnique de 1983 à 1990, puis du Laboratoire des musées de France de 1990 à 1994.

Vous aimerez aussi :

La vie rêvée de Fred Super

3, quai de la Tournelle 

75005 Paris

  • White Twitter Icon
  • White Facebook Icon
Adressez-nous un message