Les migrations impériales au Vietnam

Travail et colonisations dans l'Asie-Pacifique français,

XIXe-XXe siècles

Éric Guerassimoff, Andrew Hardy,

Nguyen Phuong Ngoc & Emmanuel Poisson

parution : novembre 2020

16 x 24

406 pages

26 €

ISBN 978-2-37701-0-81-3

LE LIVRE

L’image d’une population vietnamienne rurale sédentaire a longtemps prévalu. Pourtant, des Vietnamiens se sont déplacés en grand nombre, spontanément, ou «organisés» par l’administration française et par la bureaucratie mandarinale. Ils ont principalement migré du Nord vers le Sud, des deltas vers les hautes terres, mais aussi en direction d’autres territoires de l’empire colonial ou vers la métropole. Des homme sont aussi été recrutés en Chine, à Java, au Japon,et envoyés travailler dans plusieurs régions de l’Indochine.

En complément de l’historiographie internationale consacrée à l’engagement colonial de main-d’œuvre –recrutée sous contrat individuel dans un régime de salariat contraint –, les études qui composent ce livre ambitionnent de rendre compte de la situation indochinoise.

À partir de l’étude des migrations au départ ou à destination du Vietnam, elles voudraient aussi contribuer au renouveau des problématiques de ce champ en ouvrant une perspective impériale. Et ainsi renseigner cet aspect fondamental d’une histoire politique et sociale transnationale et impériale, englobant les empires de la France,du Vietnam et de la Chine et des territoires de l’Asie, du Pacifique et de l’Europe.

 

LES AUTEURS

Eric Guerassimoff est professeur d’histoire contemporaine de la Chine, UFR Langues et Civilisations de l’Asie Orientale (LCAO) de l’université de Paris, membre du Cessma, en délégation au sein de l’Institut français de recherche sur l’Asie de l’Est (IFRAE). Ses recherches portent sur l’histoire moderne et contemporaine de l’émigration chinoise.

 

Andrew Hardy est directeur d’études d’histoire du Vietnam à l’École française d’Extrême-Orient (EFEO) et membre du Centre d’Asie du Sud-Est (CASE). Ses recherches portent sur l’histoire des migrations et les relations inter-ethniques dans la péninsule indochinoise.

 

Nguyen Phuong Ngoc est directrice du Département d’Etudes Asiatiques (ALLSH) et de l’Institut de Recherches Asiatiques (UMR 7306, CNRS-AMU), Aix-Marseille Université.

 

Emmanuel Poisson est professeur d’histoire à l’Université de Paris Diderot-Paris 7, membre de l’Institut français de recherche sur l’Asie de l’Est (IFRAE), spécialiste de l’histoire sociale et des techniques du Vietnam.

Vous aimerez aussi :

9782377010301.MAIN.jpg
Imaginer l'indigène
Le bambou au Vietnam
les enfers vivants
Dictionnaire des cinémas chinois

3, quai de la Tournelle 

75005 Paris

  • White Twitter Icon
  • White Facebook Icon
Adressez-nous un message