Le musée du crime, Quai des Orfèvres

Histoire / Société / Faits divers

Hélène et Jean Tulard

parution : février 2019

16 x 24

288 pages

20 €

ISBN 978-2-37701-038-7

LE LIVRE

« Le 29 mai au matin, près du Pecq, des mariniers l’aperçurent, arrêté au bord d’un îlot dans les herbes. Il était nu, curieusement ligoté à l’aide d’un long tuyau de plomb et bâillonné avec un linge fixé aux lèvres par deux épingles. Il portait plusieurs plaies à la tête et trois horribles blessures dans la région du coeur. Un crime étrange, mystérieux. Comment, sans le moindre indice, identifier la victime qu’un long séjour dans l’eau avait défigurée ? »…
Précédées d’une histoire de la Préfecture de Police de Paris, vingt-deux chroniques écrites par Hélène Tulard, relation de crimes célèbres et oubliés qui se sont produits à Paris du XIXe siècle au début du XXe, parues dans Vigilat, revue du musée du « Quai des Orfèvres » à laquelle collaborèrent Simenon, Pierre Benoit, Marcel Pagnol, Jean Dutour… Elles sont précédées d’une présentation-introduction par Jean Tulard, qui les met en perspective.

Les Mystères de Paris revisités.

Les medias en parlent:

N°92 - Mai, Juin, Juillet 2019

Vous aimerez aussi :

L'honneur perdu du Général Cluseret
9782377010226.jpeg

LES AUTEURS

Hélène Tulard est professeur d’anglais avant de passer le concours d’administrateur de la Préfecture de police. Elle devient conservatrice des archives et du musée de la Préfecture de Police de 1944 à 1970. Un musée devenu mythique puisqu’installé au fameux 36, quai des
Orfèvres qui inspira les romans de Simenon, plusieurs films et un prix littéraire réputé.
Jean Tulard, membre de l’Institut, spécialiste de Napoléon Ier, est l’auteur de très nombreux ouvrages, primés à de nombreuses reprises.

36, rue de la Convention

Paris, 75015

  • White Twitter Icon
  • White Facebook Icon
Adressez-nous un message