La vie rêvée de Fred Super

Récit

Frédéric Sojcher

parution : septembre 2017

14 x 21

128 pages

15 €

ISBN 978-2-37701-001-1

LE LIVRE


Il y a Pierre Mertens, qui quand il me voit, bébé, dans le landau, dit que je serai écrivain. Maman, qui est grande et sérieuse, dit : « Tout mais pas ça ! » Papa, qui est petit et philosophe, a plein d’amis, des écrivains parisiens, qui viennent à Bruxelles. Il y a Oma et Opa les parents de maman, qui parlent flamand ou bien français avec l’accent flamand et Ida la maman de papa qui parle polonais et yiddish et français sans accent.

 

Il y a une incursion en Albanie maoïste, un « sale Flamand ! », un « même pas juif ! » Il y a mon professeur de français au lycée, Gaston Compère, qui affirme que les chansons sont de la sous-culture, que seule compte la littérature, la grande,

la vraie. Moi, j’écoute les radios libres, Plastic Bertrand pour qui ça plane dans la Belgique à cent à l’heure, Lio qui chante

Ba-na-na, ba-na-na split. J’ai quinze ans. Je ne jure que par le « top 50 » et les clips des années quatre-vingt. Je veux être crooner. Le parolier de Lio va me donner des conseils, Marc Moulin, le chanteur de Télex, va devenir mon producteur.

Je vais sortir un 45 tours. Mon nom de scène ? Fred Super.

L’AUTEUR

Frédéric Sojcher est cinéaste et Professeur à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il a réalisé une dizaine de courts métrages et quatre longs métrages dont Cinéastes à tout prix, sélection officielle au Festival de Cannes, en 2004, Hitler à Hollywood avec Maria de Medeiros et Micheline Presle, en 2011 et Je veux être actrice en 2016. Il a écrit et coordonné une vingtaine de livres dont La kermesse héroïque du cinéma belge (1999), Le Manifeste du cinéaste (2006), Le Fantôme de Truffaut. (2013) ou encore Scénario et réalisation : modes d’emploi ? (2016), co-écrit avec Luc Jabon. Il ne sera jamais chanteur.

"Fragments de vie, de musique, de nostalgie, mais aussi de surréalisme belge, de décalage et de quête, La vie rêvée de Fred Super est le portrait d’une vocation ratée qui permet de ressusciter tout un monde perdu. "

Toute La Culture

Les medias en parlent:

"Charline Vanhoenacker, Alex Vizorek et Stéphane De Groodt avaient donc un cousin germain, ou plutôt wallon, et on ne le savait pas. Il s'appelle Frédéric Sojcher et il appartient à la frange cinéphilique de l'humour belge, où il voisine avec l'entartreur Noël Godin."

L'Obs - Humeur par Jérôme Garcin

"Fragments de vie, de musique, de nostalgie, mais aussi de surréalisme belge, de décalage et de quête, La vie rêvée de Fred Super est le portrait d’une vocation ratée qui permet de ressusciter tout un monde perdu."

Toute la culture -

Frédéric Sojcher invité sur RTBF dans l'émission "Entrez sans frapper".

La Cinémathèque française consacre jusqu’au 16 février, un cycle de onze films à ce qu’elle appelle « la dynastie Sojcher ». Il y a le père, Jacques. Il y a le fils, Frédéric. Il y a désormais aussi la petite-fille, Nastasjia.

Le Soir -

"L'auteur, qui vient de fêter ses 50 ans, revient sur son passé par le biais de nombreux petits chapitres savoureux qui le montrent tour à tour entouré d'intellectuels naturistes sur la plage de Simy, amoureux transi, auteur de chansonnettes post-yéyé, apprenti franc-maçon, et j'en passe." 

L'Obs - Cinélivres, le blog de Jean-Marc Méjean

"L'article s'intéresse à l'évolution du Master pro Ciné de la Sorbonne Paris 1 tout en retraçant l'actualité prolifique de son initiateur et coordinateur : Frédéric Sojcher.

Le Film français

Vous aimerez aussi :

36, rue de la Convention

Paris, 75015

  • White Twitter Icon
  • White Facebook Icon
Adressez-nous un message