La retraite de Russie

l'incroyable échappée
Essai / Histoire

Erik Egnell

Préface de Jean Tulard

parution : septembre 2017

16 x 24

574 pages

30 €

ISBN 978-2-37701-004-2

LE LIVRE

La retraite de Russie a été le commencement de la fin de l’empire napoléonien. Mais cette fin aurait pu être beaucoup plus rapide. En effet, aventuré loin de ses bases dans un pays sans fond, n’ayant reçu aucune réponse à ses offres de paix, entouré par trois armées ennemies convergeant sur lui, l’empereur des Français, chef d’une armée en décomposition dès qu’elle fut sur le chemin du retour, n’avait plus pour perspective que de mourir ou d’être fait prisonnier.

C’est ce qu’escomptaient les Anglais poussant le tsar Alexandre à l’inflexibilité et le généralissime russe Koutouzov à l’offensive.

Comment alors Napoléon n’a-t-il pas été pris par les Cosaques ?

L’AUTEUR

Erik Egnell, ancien diplomate français, ayant déjà publié plusieurs livres d’histoire napoléonienne, a tenté de répondre à la question, grâce aux  témoignages de ceux qui vécurent l’événement, à la Grande Armée (où servait le commissaire des guerres Stendhal) comme chez l’adversaire, aux multiples commentaires que cette « échappée belle » a inspirés aux historiens des deux bords, Thiers en tête, ainsi qu’aux nombreuses fictions du côté russe comme du côté français (Tolstoï, Dostoïevski, Balzac, Troyat et les autres) qui ont cherché à restituer les conditions du tragique repli.

Les medias en parlent:

"En dépit de ces sources nombreuses, Erik Egnell a réussi à nous expliquer à sa manière cette incroyable échappée, dans un style clair et précis. Il nous apporte un regard nouveau sur ces 4 mois décisifs" Journal de l'ENA Hors les Murs/2017

Vous aimerez aussi :

36, rue de la Convention

Paris, 75015

  • White Twitter Icon
  • White Facebook Icon
Adressez-nous un message