Collection Ciné-cinéma/ Il était une fois la production

Il était une fois la production

Il était une fois la production

Jacques Bidou

parution : septembre 2021

17 x 22,5

162 pages

15 €

ISBN 9782377011018

 

LE LIVRE

Il était une fois la production... est une plongée au plus près du métier de producteur de cinéma, de cinéma du monde en particulier. Le livre prend comme fil conducteur le long-métrage Yalda, la nuit du pardon du cinéaste iranien Massoud Bakhshi, de sa naissance à sa consécration au festival de Sundance, en faisant des incursions dans d’autres œuvres produites
par JBA Production, la société fondée par Jacques Bidou en 1987.
La plume de Jacques Bidou peint avec suspens et non sans humour les incroyables péripéties et aléas de la production de films du bout du monde, leurs parcours cabossés, chaotiques et par bien des moments épiques. Toujours au plus près des œuvres de l’impossible, des premières œuvres, pour beaucoup aux sujets personnels, singulières écritures aux plumes
acérées, financées par une multitude de fonds et en coproduction : un casse-tête sans fin qui demande non seulement de la détermination et mais aussi du courage et une sacrée imagination.
La crise du Covid arrive en Europe en février 2020, terrassant le cinéma. Sadaf Asgari, la jeune actrice, sensationnelle,

de Yalda ne pourra pas rencontrer son public, tous les vols sont suspendus entre l’Iran et l’Europe le jour de son départ.
Jacques Bidou prend sa plume après cette sidérante plongée iranienne. Il est temps de transmettre.

Jacques Bidou

L’AUTEUR

Jacques Bidou est producteur. À la tête de JBA Production,

la société qu’il a fondée en 1987, il a produit des dizaines de films, fictions et documentaires, avec le souci d’explorer le
monde, d’aborder ses crises à travers le cinéma et de permettre à des réalisateurs, majoritairement issus des pays du Sud, de faire entendre leur voix.

Parmi les plus récents :
Wajib d’Annemarie Jacir (2017), Donbass de Sergei Loznitsa (2018), Yalda, la nuit du pardon de Massoud Bakhshi (2020, Grand prix du jury Sundance) et Sème le vent de Danilo
Caputo (2020).

Les médias en parlent :

 
le genre et l ecran.jpg

Vous aimerez aussi :

Dictionnaire des cinémas chinois
Instants critiques
Tarantino Unlimited
Le cinéma est un sport de combat
Une vie de scénariste
25 ans de cinéman français à l'étranger
Musique de films
Ang Lee, Taïwan Hollywood
atelier d ecriture
Les films me regardent