Entre les divinités des uns et

les démons des autres

Histoire des religions

Sous la direction de :

Marina Rougeon et Jorge P. Santiago

parution : novembre 2019

16 x 24

320 pages

26 €

ISBN 978-2-37701-053-0

LE LIVRE

Cet ouvrage réunit des chercheurs en anthropologie, sociologie, sciences politique et histoire des religions. Ils se proposent d’étudier le rôle joué par l’État dans la définition et la prise en compte de ce qui est religion et de ce qui ne l’est pas, en autorisant, officialisant, légalisant ; mais aussi en régulant les rapports entre les différentes religions. La ville et ses espaces publics constituent un théâtre majeur, une scène d’expression et de visibilité de ces processus politiques, mais aussi des conflits religieux. Or, la mondialisation agit sur les pratiques religieuses et religions qui ne cessent de se transformer et de se reconfigurer.

Cet ouvrage se propose d’étudier la«gestion» politique et économique de ces expressions contemporaines de religiosité, et les positionnements des Etats face à elles, notamment dans le cadre de la ville. Nous avons également fait une place aux travaux consacrés aux croyants, en tant qu’acteurs sociaux, et aux modalités selon lesquelles ils expriment ou revendiquent leur droit à une égalité de traitement en tant que membre d’une communauté religieuse. Dans cette perspective, nous réinterrogeons la performativité de la laïcité, rapportée aux «nouvelles religions» et aux «communautés religieuses » qui en sont issues. L’ouvrage est structuré selon trois axes: les mots, les normes et les modèles en jeu ; spatialités et mobilités du religieux dans la ville ; et pluralités interreligieuses et relations interconfessionnelles.

LES AUTEURS

Docteure en anthropologie, Marina Rougeon est actuellement professeure invitée à l’Institut de Santé Collective de l’Université Fédérale de Bahia, au Brésil. Elle est aussi membre de l’ANR ReliMig, Migrants catholiques dans des sociétés plurielles. Ancrage religieux et social et chercheure associée à l’UMR Environnement Ville Société à Lyon.

Elle mène des recherches au Brésil et en Europe méridionale,

à la croisée de l’anthropologie visuelle, des religions et de la santé.

Jorge P. Santiago est Professeur d’anthropologie à l’Université Lumière Lyon2, rattaché à l’UMR 5600-EVS Environnement-Ville-Société et membre actif de l’Institut Supérieur d’Etudes de la Religion et de la Laïcité-ISERL.

Ses travaux s’inscrivent dans les champs de l’anthropologie de la ville et des pratiques urbaines, des pratiques religieuses

afro-américaines et leurs processus de transnationalisation,

se consacrant plus particulièrement à la place des pratiques thérapeutiques et de soins au sein de ces religions en différents contextes.

Vous aimerez aussi :

Bibliothèques, religions, laïcité

36, rue de la Convention

Paris, 75015

  • White Twitter Icon
  • White Facebook Icon
Adressez-nous un message